Social Agriturismo.com
Open
Open
Agriturismo.com

CONFORTABLE POUR NATURE

STOP!
...NOUS PENSONS À VOS VACANCES


ECRIVEZ
VOTRE DEMANDE

Les fermes proposeront leurs meilleures solutions pour vous

RECEVEZ LES MEILLEURES
OFFRES PAR E-MAIL

Où, quand, quoi chercher?

#1 NOTEZ TOUT CI-DESSOUS!

CERTAINS TOURISTES ONT DEMANDÉ...

Desidererei trascorrere una notte, per due in Val D'orcia -Toscana- presso un agriturismo che abbia anche la mezza pensione e possibilmente ubicato su una collina della valle (caratteristico della zona).


Aux alentours de Rome , 2 semaines juillet ou août , 2 adultes et 3 enfants, je recherche un gîte avec si possible une piscine à proximité ainsi que de la restauration avec des produits locaux, en bref, de la détente , de la verdure et quelques bon petits plats......


Nous sommes 8 personnes (2 familles : 2 adultes + 2 enfants). Merci poru vos réponses. Bien à vous Caroline


Siamo una famiglia di 4 persone (2 adulti e 2 bambini di 6 e 8 anni)e cerchiamo un agriturismo nei pressi di Gardaland1. una notte con colazione con eventuali biglietti a prezzi agevolati per ingresso al parco


Buscamos alojamiento en la zona del Chianti con desayuno incluido. Nos gustaria un lugar centrico para poder movernos a ver otros lugares y poder hacer alguna cata de vinos. Gracias!


We would like to stay in Tuscany in August. We are a couple In the late fifties from Norway and we are spending tree weeks travelling in Toscana. A nice place with good Italian food and wine. Aase and Helge.



Close
 

La province de Syracuse – histoire, religion, folklore

Des vacances dans un Agriturismo de la province de Syracuse
 
La province de Syracuse – histoire, religion, folklore
Voulez-vous passer des vacances absolument inoubliables dans un Agriturismo ? Dans ce cas, laissez-vous séduire par le charme de Syracuse et de sa province.

Beaucoup ont vanté la beauté de la ville de Syracuse, et spécialement Cicéron quand il l’appelle « la plus grande et plus belle des villes grecques », et l’UNESCO l’a aussi rajoutée au patrimoine culturel de l’humanité.

La très grande fascination qu’elle exerce est le fruit de l’alchimie entre un héritage archéologique unique au monde et une mer dont la « couleur éblouit l’œil ».

Le théâtre grec, construit environ en l’an 5 avant J.-C., est sans aucun doute l’un des symboles les plus importants de l’histoire antique de cette région. Il se trouve dans le « Parco Archeologico della Neapolis » (parc archéologique de Néapolis) et fait partie des monuments de la ville antique. A l’origine il était divisé en 9 parties, dont chacune était dédiée à une divinité différente. Au temps des Romains on pouvait remplir le puits avec de l’eau pour y reconstituer des batailles navales ; l’aqueduc qui le ravitaillait en eau a été rouvert au 15è siècle et on y a construit des moulins à eau. De nos jours on y joue des pièces classiques à qui ce lieu magique confère une grande fascination.

Par contre, le visiteur qui connaît un peu l’histoire et qui a une vive imagination éprouve peut-être un sentiment de malaise lors de la visite des très grandes « Latomie » (latomies, carrières ; il y en a plus de 10) d’où on a extrait la pierre calcaire pour la construction des bâtiments de la ville, car à la fin des travaux ces carrières furent transformées en prison. Selon les sources, la plupart des 7000 Athéniens, prisonniers de la guerre de 413 avant J.-C., y auraient trouvé une mort horrible. Peu y survécurent, et ce uniquement parce qu’ils étaient capables de réciter par cœur les vers d’Euripide.

Très connue est la « Latomia del Paradiso », une caverne artificielle, creusée dans la roche et qui est dotée d’une acoustique remarquable ; aujourd’hui elle est entourée d’un jardin luxuriant. Le grand peintre Le Caravage l’a visitée au début du 16è siècle et lui a donnée le nom poétique d « Orecchio di Dioniso » (oreille de Dionysios), en honneur de la légende qui raconte que Dionysios, en espionnant ses ennemies, comptait sur l’écho pour lui rapporter leurs conversations.

Dans la ville de Syracuse il y a tellement de choses à voir que nous vous conseillons de porter des chaussures confortables et d’avoir l’esprit ouvert pour en apprécier toute la beauté. A L’origine, Syracuse était située uniquement sur l’île d’Ortigia, avant de s’étendre petit à petit sur la terre ferme. On peut y voir encore des vestiges du temple dédié à Apollon et Artémis, le plus ancien temple dorique de toute la région. Puis nous continuons notre promenade vers la Cathédrale majestueuse « Santa Maria delle Colonne » (Sainte Marie des Colonnes), dont la façade extérieure, richement décorée dans le style baroque sicilien, est ornée de sculptures de la Sainte Vierge, de Sainte Lucie et de Saint Marzano. Elle a été érigée au 7è siècle en transformant le temple d’Athéna et dont les colonnes doriques rappellent encore l’époque de la domination grecque. On peut voir ces colonnes sur la façade principale ainsi qu’à l’intérieur. Il est intéressant de noter qu’ici on peut voir des éléments des différentes époques de l’Antiquité sur un même monument.

Si vous disposez encore d’un peu de temps, nous vous recommandons une visite de la « Villa Ladonia », siège du musée « Museo Archeologico Regionale Paolo Orsi » qui est, avec plus de 18 000 pièces exposées, un vrai paradis pour tous les amateurs de l’Antiquité.
La ravissante capitale sicilienne vaut déjà un voyage en soi, mais la province cache également des surprises très agréables.

Après seulement 40 km vous arrivez à Ferla, une jolie petite ville, typiquement italienne, qui maintient une tradition dont nous aimerions vous parler. Ses habitants vénèrent spécialement Saint Sébastien « San Sebastiano », et chaque année, le 20 juillet, on célèbre un rite solennel : la veille, la statue du Saint, accompagnée de chants, est portée à travers les rues dans une procession festive, appelée « carruta ». Le lendemain à l’aube, les fidèles sont appelés à la messe par 20 coups de canon. Suivant une ancienne coutume, le chemin de la messe prend l’allure d’un pèlerinage où chacun amène une bougie comme offrande votive. Ceux qui portent le « fercolo », l’autel avec la statue du Saint, sont habillés de pantalons blancs. Ils drapent un ruban rouge, orné de l’image du Saint, sur leur torse nu. Le soir les enfants promènent la statue encore une fois sur un chariot à travers la ville, avant qu’un superbe feu d’artifice ne transforme la nuit en jour et ajoute ainsi une note de folklore festive à une coutume catholique.

A l’extérieur de la ville on peut visiter la « Necropoli di Pantalica » (nécropole de Pantalica). Elle comporte plus de  5000 tombes, creusées dans la roche, et est ainsi l’une des plus grandes nécropoles de Sicile ; elle fait également partie du patrimoine culturel de l’humanité de l’UNESCO.

Et comme toujours, vers la fin du voyage, nous voulons vous recommander chaudement les plaisirs de la cuisine de Syracuse : Bien entendu, les plats de poisson très frais occupent la première place, mais il ne faut pas négliger pour autant les saucisses très réputées « salsicce ». On les fabrique avec de la viande de porc ou d’agneau ; ils sont parfumées avec du fenouil frais ce qui leur donne un goût très fin. Les « cannoli alla ricotta », petits rouleaux de pâte, sucrés, farcis de Ricotta et de fruits confits, sont réputés dans le monde entier, et bien sur, l’excellente glace « maison » ne doit pas manquer – elle est entrée dans les annales de tous les gourmets qui visitent la région.

Des vacances à Syracuse sont comme un film en noir et blanc. Une réminiscence du passé avec son formidable héritage archéologique, liée aux fruits abondants de cette terre qui ne cesse de remplir nos cœurs d’émotions profondes.

Le saviez-vous ?
La métaphore « avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête » exprime en langage courant une sensation d’insécurité et de peur, un sentiment de danger. Beaucoup ne connaissent pas son origine. La phrase remonte à un récit de Cicéron qui parlait du favori Damoclès. Celui-ci vivait à la cour du tyran Dionysos II, qu’il admirait beaucoup. Un jour, en présence du tyran, il faisait l’éloge de la chance, du pouvoir et des richesses de celui-ci. A la suite de ces louanges, Dionysos l’invita à un de ses banquets somptueux pour lui montrer les privilèges extraordinaires dont il jouissait. C’est seulement vers la fin de la soirée que Damoclès remarqua qu’une longue épée était suspendue au-dessus de sa tête par un crin de cheval. Dionysos l’y avait fait mettre pour lui démontrer la situation délicate d’un souverain qui doit compter à chaque instant avec des menaces de tous genres. Cette leçon porta ses fruits, car à partir de ce soir Damoclès n’envia plus  jamais le tyran pour ses « circonstances heureuses ».

Michela Bilotta





 

Recommandé

 

Follow Us
Offerte per la tua vacanza al mare, in campagna, in collina o in montagnaFacebook: scopri tutte le offerte per la tua vacanza in ItaliaTwitter: tutte le news per il tuo soggiorno in ItaliaTutti i video per un soggiorno nelle strutture ricettive italianePinterest
Available on the iPhone App Store Android app on Google play
Agriturismo.com | site map | links | Qui sommes-nous
Vous êtes un agritourisme? | Vous êtes un voyageur? | Inscrivez-vous à notre newsletter

Copyright ® 1998 - 2019 Agriturismo.com Srl
Tutti i diritti sono riservati [ privacy ]

Agriturismo.com S.r.l.
Società soggetta a direzione e coordinamento da Uplink Web Agency S.r.l.
P. Iva 02143170518
Cap. Soc. Euro 110.000,00 i.v.